Le capricorne des maisons (coléoptère longicorne)

Le capricorne des maisons est certainement le parasite le plus dangereux et le plus dévastateur des bois de construction de conifères. Il préfère les toitures, mais il est fréquent dans les lames de boiserie, les éléments de portes, fenêtres et les constructions en plein air. Pendant l’époque du vol, la femelle pond dans les fentes du bois plusieurs colonies de 300 œufs environ, au moyen de sa tarière rétractable.

Le cycle évolutif moyen est de 4 à 6 ans. En fonction de certaines conditions, il peut atteindre 10 ans, parfois même 15 ans. Les galeries, creusées d’abord dans l’aubier, sont remplies d’une fine vermoulure qui n’est pas évacuée. Les larves, d’une taille de 20 mm, vivent à l’intérieur du bois en ayant soin de ne laisser qu’une fine couche intacte. Les dégâts sont donc invisibles de l’extérieur, restent insoupçonnés jusqu’au moment où les insectes sortent par un trou ovale à bords frangés de 6 à 10 mm sur le grand diamètre.

Les dégâts n'apparaissent en principe qu'à la fin du premier cycle larvaire. des trous à la surface du bois, de 6 à 10 mm et de forme ovale, des galeries qui s'étendent à la périphérie de la pièce de bois, à l'abri d'une mince pellicule de bois bombée par le tassement de la vermoulure de déjection (sciure), parois striées, des déjections d'un beige très clair, en forme de petits tonnelets de 0,8 mm de longueur, de petits bruits de “grignotement”.

capricorne_cycle.jpg



Contact
SAUVAIN DESINFECTION
Patrick Sauvain
Tél. 032 422 90 22
Portable 079 433 54 97

sauvain.desinfection@gmail.com